TRAITEMENT
THERMIQUE

Traitement thermique

Le traitement thermique est un procédé complexe, appliqué dans le but de donner à l’acier et aux métaux des caractéristiques mécaniques, chimiques ou physiques définies en modifiant leur structure.Toutes les sortes du traitement thermique se composent de trois étapes : échauffement, maintient isotherme et refroidissement. Pendant ce temps vient un changement de propriétés des alliages à l’état liquide. Les types particuliers de traitement se distinguent par la température, et aussi par la durée indispensable pour les procédés suivants. Ces deux composants déterminent les caractéristiques que la matière soumise au traitement obtiendra. Le traitement thermique c’est avant tout : trempe, revenu et recuit. Sacher , grâce à la possession de fours modernes et de son propre atelier de trempe , offre tous ces services , et aussi un nombre de techniques du traitement thermique plus compliquées.

Trempe

Un tel traitement thermique de l’acier et d’autres alliages ferreux permet d’obtenir les éléments à dureté augmentée et en même temps à fragilité élevée, donc plus exposés à éclater. Un tel traitement est fait dans des températures différentes suivant le type de l’acier. Le procédé consiste en chauffement des éléments d’acier et leur maintient dans la température précise, et ensuite en refroidissement. Suivant les effects demandés la durée du refroidissement,et aussi le milieu où il est fait : huile,eau, air ou sels sont sélectionnés. Il est aussi important de limiter les contraintes et déformations naissant à l’occasion de changements de structure de la matière travaillée – à cet égard la trempe avec transformation isotherme produit les meilleurs résultats.

Trempe sous vide

Un tel type avancé du traitement thermique de métaux est pratiqué à hautes températures. Il comprend l’austénitisation à température 800–1200 oC, et ensuite un rapide refroidissement et revenu dans le but de conserver la structure de martensite ou de bainite.Un tel traitement permet d’obtenir une exceptionnellement grande dureté et résistance de l’acier.

Carburizing

Ce traitement, appellé aussi cémentation, est utilisé afin de maximiser la dureté de la matière et de sa résistance à l’abrasion, tout en maintenant la mollesse et la ductilité du noyau. Cet effet est possible à obtenir grâce à la saturation au charbon des couches subsurfaces de l’acier. Il faur garder à l’esprit que ce type de traitement thermique est utilisé uniquement pour l’acier à carbone jusqu’à 0,25%. Pendant la carburation l’acier est chauffé à température 850-900oC. La durée de carburation est de 3 à 20 heures , cela dépend de l’épaisseur de la couche de surface dans laquelle doivent apparaître des changements étant un effet de carburation. Les éléments usinés sont soumis ensuite à la trempe et au revenu.

Carburation sous vide Piro-carb

Grâce à la possesion des fours de haute technologie, Sacher offre aussi une haute technologie de carburation sous-vide Piro-carb. Elle ne cause pas d’oxydation ni déformations de la matière et laisse la surface nette de détails. Elle est aussi un procédé plus rapide que celui qui est classique, alors – grâce à la réduction des apport d’énergie – plus favorable à l’environnement.

Recuit

Le recuit est utilisé pour diminuer la dureté et les contraintes apparus à la suite du traitement mécanique ou thermique. La durée plus longue que pendant d’autres sortes du traitement thermique et une très haute température sont ses traits caractéristiques.

Nous distinguons deux sortes du recuit:

  • Le recuit adoucissant est utilisé pour réduire la dureté des éléments d’acier qui exigent le traitement mécanique. Ils sont chauffés à température inférieure à la température de transformation et y maintenus pendant 5-10 heures, et ensuite refroidis lentement.

  • Le recuit de détente est utilisé pour éliminer ou réduire des contraintes produites au cours de soudage, de batte ou forgeage à froid et large coupe mécanique. L’acier est chauffé jusqu’à la température supérieure à la température de trempe, y maintenu pendant 4-6 heures, et ensuite refroidi lentement.

Revenu sous vide

Le revenu est un procédé indispensable après chaque trempe de l’acier.Il permet d’éliminer les contraintes produites au cours du traitement thermique ou thermochimique et d’obtenir la dureté de détails exigée. Il consiste à plusieurs échauffements et ensuite à refroidissement du matériel d’acier.Le revenu sous vide n’entraîne pas d’oxydation de détails.

En fonction de la température nous distinguons :

  • revenu à basse température , utilisé à l’élimination de contraintes de trempe. Il se passe sans modification de la dureté de l’acier obtenu au cours de la trempe.

  • revenu à température moyenne, utilisé au cours du revenu de ressorts. Son résultat ce sont des transformations dans la structure cristallisée de l’acier qui conduisent à une réduction de la fragilité tout en maintenant la dureté et l’élasticité.

  • revenu à haute température , utilisé pour accroître la résistance de l’acier aux charges variables à forte amplitude.

Nitruration plasma

Un tel traitement thermique des métaux consiste à la saturation des couches superficielles par azote, ce qui augmente leur résistance à l’abrasion et la tenue à la fatigue et aussi la tenue à la corrosion. On le réalise sous vide. Puisque les procédés d’échauffement et de refroidissement sont lents, nitruration plasma limite considérablement la naissance de déformations et de contraintes du matériel. Il n’exige pas de rectification ultérieur de surface ou d’autre traitement mécanique non plus et est possible à appliquer aussi en cas de nuances d’acier difficiles à tremper.

Nitruration Nitro-Tool via méthode ASPN assure une création uniforme des nitrures reflètant la forme du détail sans formation de la couche « blanche ». Cet effet est obtenu par lumière plasma activant l’azote sur la grille et aussi sur le détail nitruré, ce qui garantit l’absence de défauts et de brùlures causés par les décharges trop grandes de plasma sur le détail

On soumet à la nitruration l’acier à outils, de cémentation, à haute teneur en chrome et inoxydable. Les couches effectives obtenues atteignent 0,5 mm et la dureté de 700 à 1300 HV.

Brasage sous vide

C’est un procédé d’alliage de métaux dans des fours sous vide en utilisant les matériaux de brasage. Il est caractérisé par une haute proprété, absence de surchauffes et de contraintes et une très haute tenue de joint de brasage . Dans le cadre d’un cycle on peut joindre le brasage et la trempe.

Lavage et dégraissage

Lavage et dégraissage sont essentiels avant chaque traitement thermochimique et brasage. Technologie Clean-Tec appliqué par Sacher assure un haut niveau de la préparation de surfaces avant un procédé technologique approprié. Substances chimiques utilisées sont neutres pour l’environnement et les personnes. Température du lavage est de 40’C.